agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Expression politique

Régulièrement, les membres du Conseil Municipal de Plérin votent des vœux ou motions pour réagir à l’actualité, manifester un point de vue partagé par l’assemblée et peser dans le débat. Majorité et opposition disposent, également, dans le bulletin d’informations municipales d’un même espace pour s’exprimer sur la vie locale.

Forum politique (février 2018)

Publié dans le magazine municipal "Plérin sur Mer", le forum politique l’est également sur cette page.
Les textes qui suivent reproduisent intégralement les pages du magazine de la Ville ouvertes aux groupes formés au sein du Conseil municipal.
Ils n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.


Les élus de l’opposition

Un projet de fusion avorté

Nos actions répétées contre ce projet venu de nulle part, conjuguées à la très forte mobilisation des Plérinais, auront eu raison de ce projet.

Comme nous l’avons maintes fois répété, il ne présentait aucun intérêt pour les Plérinais et leur était même lourdement préjudiciable.

Le coût pour chacun aurait été très élevé et nous n’en n’aurions tiré aucun nouveau service.

La mobilisation de chacun reste toujours indispensable et, quant à nous, nous maintiendrons notre vigilance.


L’attractivité des cliniques

Nous tenons une fois de plus à rétablir la vérité.

Monsieur Kerdraon n’a de cesse de s’approprier le mérite de « l’attractivité des cliniques ».

Rappelons que c’est le travail de la majorité de Monsieur Le Faucheur, ancien maire, qui a permis le vote du Plan Local d’Urbanisme (PLU) en 2007.
PLU contenant les dispositions nécessaires à l’installation de l’hôpital privé.

Rappelons enfin que Monsieur Kerdraon était à l’époque dans la minorité du conseil et qu’il a voté contre ce PLU et par voie de conséquence, contre l’ensemble des projets de développement qu’il permettait.

Ceci étant dit, nous profitons de cette tribune pour adresser aux Plérinaises et Plérinais les vœux de notre équipe pour cette nouvelle année 2018.

Qu’elle apporte à chacun, santé, prospérité et bonheur !

Agir ensemble pour Plérin



À quand un plan de soutien aux territoires et à la ruralité ?

Au mois de novembre 2017 le Président de la République a annoncé un nième plan de soutien aux banlieues et aux quartiers difficiles qui, comme les précédents, engloutira des sommes considérables et produira des effets peu perceptibles.

Pendant ce temps, la désertification de nos territoires s’accentue. Les services publics, postes, écoles, collèges, finances publiques, hôpitaux, maternités, sont fermés par décisions administratives. Les commerces de proximité disparaissent faute de repreneurs. Les médecins généralistes n’ont pas de successeurs au point que certains d’entre eux poursuivent leur activité à un âge avancé. Nul doute que la diminution du nombre de médecins généralistes en milieu rural aura également des effets pervers sur l’existence de certaines pharmacies.

À cela s’ajoute la fermeture des agences bancaires et des distributeurs de billets.

Ce n’est pas la loi NOTRE (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) décidée dans la précipitation à la fin du dernier quinquennat, en l’absence de concertation avec les élus locaux, et aboutissant à un découpage régional inique qui permettra de développer l’activité économique de nos territoires.

Politique du logement, hausse de la fiscalité, augmentation des taxes sur les carburants et augmentation de la CSG sur les revenus modestes de nombreux retraités participeront à l’accélération de l’isolement de nos territoires.

Comment des arguments tels que incitation à réduire l’utilisation des véhicules et solidarité générationnelle ont-ils pu présider à la prise de décisions de cette nature ?

Ce n’est pas de solidarité institutionnelle dont ont besoin les habitants de nos villages et de nos petites communes mais de la véritable solidarité, celle qui se caractérise par la noblesse de ses actes.

Alors, Monsieur le Président, à quand un plan de soutien à la ruralité ?

Une Alternative pour Plérin



Les élus de la majorité

Concilier rigueur et ambition

Le 19 février dernier le Conseil Municipal a pris acte du Rapport d’Orientation Budgétaire 2018.
Ce document présenté 2 mois avant le vote du budget doit définir les grandes orientations de l’année.

Une nouvelle fois nous avons dû faire face à des contraintes budgétaires.
Rappelons en effet que la ville de Plérin a perdu en 3 ans 1,2 million d’euros de dotation globale de fonctionnement. Cette perte pèse encore fortement sur le budget de la collectivité.

Pour 2018, le montant de nos recettes est toujours incertain. En effet, la réforme de la taxe d’habitation fait peser beaucoup d’incertitudes sur les produits fiscaux de notre commune. La compensation promise par l’État sera-t-elle maintenue ? Qu’en sera-t-il en 2020 si l’’on supprime totalement cet impôt comme on nous le laisse entendre ?

De plus, de nouvelles contraintes établies par l’État en 2018 pour les finances locales devraient affecter les dotations de Saint Brieuc Armor Agglomération ; ces baisses se répercuteront inévitablement sur les dotations de l’Agglomération aux communes.

Des choix se sont donc imposés à nous ; une fois de plus il faudra contenir nos dépenses plus particulièrement celles du personnel. De même, il nous faudra être vigilants sur le montant des investissements et prioriser nos projets afin de limiter l’endettement de notre commune.

Malgré ce contexte toujours difficile notre ambition est de proposer aux Plérinais des services de qualité et faire de Plérin une ville toujours dynamique.

Pour Plérin, continuons ensemble !


Voir aussi

Cliquez ici pour retrouver les expressions des différents groupes politiques parues dans les éditions précédentes du magazine municipal.


Motion de soutien aux agriculteurs et à leurs familles (Conseil municipal du 22 février 2016)

La situation économique et sociale des agriculteurs bretons s’est encore dégradée ces derniers mois, mettant en danger la pérennité de leurs exploitations.

Conscients de l’importance capitale de l’économie agricole et agroalimentaire sur le territoire, nous témoignons notre solidarité et notre soutien aux agriculteurs et à leurs familles face aux difficultés actuelles.
La commune de Plérin a recours aux produits locaux, favorise les circuits courts dans la restauration collective et s’est déjà engagée dans une démarche facilitant l’accès des entreprises locales aux marchés publics de la restauration collective dans le respect de la réglementation, via l’adhésion à la plateforme Agrilocal 22. Tous les efforts en ce sens seront poursuivis.

La Bretagne est une région qui ne peut se passer des agriculteurs. Les emplois directs et indirects générés par l’agriculture sont une ressource capitale pour toutes et tous, bien au-delà des seuls métiers liés au secteur agricole.

Ensemble, les élus s’engagent à défendre les propositions concrètes qui entraineront une meilleure rémunération des producteurs. Chacun est invité à soutenir les démarches constructives proposées par les responsables professionnels agricoles et les élus en charge des questions agricoles, en Bretagne, en France et en Europe.

Toutefois les actions engagées ces dernières semaines se sont soldées par des dégâts conséquents sur des biens publics, notamment sur les routes nationales et départementales. Nous ne pouvons que déplorer ces méthodes et encourager la poursuite du mouvement par la concertation et des actions pacifiques.

Le conseil municipal, sur l’exposé de Monsieur Ronan KERDRAON, Maire, décide à l’unanimité d’ approuver la motion de soutien aux agriculteurs et à leurs familles, ainsi qu’à l’ensemble de la filière agricole et d’encourager tous les acteurs de la filière à poursuivre la concertation et toute autre forme d’expression pacifique et constructive qui pourra permettre d’aboutir à une meilleure rémunération des producteurs.


Motion de soutien à l’action de l’AMF pour alerter solennellement les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’Etat.

Le 22 septembre 2014, le Conseil municipal, sur l’exposé de Monsieur Ronan Kerdraon, Maire, décide à l’unanimité de soutenir les demandes de l’Association des maires de France, à savoir :

  • le réexamen du plan de réduction des dotations de l’Etat,
  • l’arrêt immédiat des transferts de charges et des mesures normatives, sources d’inflation de la dépense,
  • la réunion urgente d’une instance nationale de dialogue et de négociation pour remettre à plat les politiques publiques nationales et européennes impactant les budgets des collectivités locales.




Contact

Secrétariat de la Direction générale des services
Hôtel de Ville
Rue de l’Espérance
CS 30310
22193 PLERIN CEDEX

Localiser

Tél. 02 96 79 82 03 (du lundi au vendredi de 8h45 à 12h et de 13h30 à 17h30)

Envoyer un courriel