Un accueil périscolaire pour les enfants des personnels prioritaires

Afin de soutenir les personnes de soins et de sécurité dont la mobilisation revêt un caractère prioritaire pour faire face à la crise sanitaire, la Ville met en place un service d’accueil périscolaire d’urgence pour leurs enfants, qui fonctionnera  dès ce mardi 6 avril et jusqu’au 23 avril.

Le service d’accueil périscolaire fonctionnera dans deux écoles et s’adressera aux enfants des personnels prioritaires dont la liste (voir ci-dessous) a été établie par le Ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports.

L’école Port Horel accueillera les élèves scolarisés dans les écoles Port Horel, Le Grand Léjon et Jean Leuduger.

L’école élémentaire Harel de la Noë et l’accueil de loisirs la Marelle accueilleront les élèves scolarisés dans les écoles Harel de la Noë, Jean Ferrat et Notre-Dame.

 

Semaine du 6 au 9 avril 2021

L’accueil périscolaire du matin sera assuré à partir de 7 h 15 ; Un service de restauration est également prévu à l’heure du déjeuner. L’accueil du soir fonctionnera de 16 h 15 à 18 h 15.

Sur le temps scolaire, les enfants seront pris en charge par les enseignants volontaires.

Le mercredi 7 avril, l’accueil sera assuré pour les enfants des personnels prioritaires de 7 h 30 à 18 h 15.

Il est demandé aux familles de confirmer le besoin d’un accueil pour leur enfant, par mail à l’adresse suivante : contactfamilles@ville-plerin.fr au plus tard pour le mardi 6 avril à 8h

 

Semaine du 12 au 23 avril 2021

L’accueil d’urgence fonctionnera également durant les vacances scolaires. Il prendra en charge les enfants dont les 2 parents font partie des personnels prioritaires, selon la liste (voir ci-dessous) communiquée par le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Les familles doivent en faire la demande uniquement par mail à l’adresse suivante : contactfamilles@ville-plerin.fr au plus tard pour le mardi 6 avril à 8h, en précisant les jours pour lesquels ils sollicitent une place.

 

Selon le nombre d’enfants à accueillir, 1 ou 2 lieux d’accueil seront ouverts, dans les centres de loisirs La Marelle et de La Citadelle.

Seuls les repas seront facturés aux familles durant cette période d’organisation de l’accueil d’urgence.

Liste des personnels prioritaires pouvant bénéficier de l’accueil d’urgence :

  • Tous les personnels des établissements de santé ;
  • Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;
  • Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie ainsi que les ambulanciers;
  • Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;
  •  Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;
  • Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;
  •   Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil.
  • Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire)