Obligation de port du masque

En raison de la forte reprise épidémique, le préfet des Côtes d’Armor a pris un arrêté rendant obligatoire le port du masque en extérieur à Saint-Brieuc, Plérin, Ploufragan, Lamballe, Dinan et Lannion. Une mesure en vigueur à partir du vendredi 31 décembre 2021 et jusqu’au 31 janvier 2022.

Dans les six villes du département comptant plus de 10.000 habitants, le port du masque est désormais obligatoire pour toute personne de plus de 11 ans circulant à pied entre 9 h et 20 h 30 dans certaines zones et espaces publics fréquentés.

A Plérin, voici les secteurs concernés :

  • Au centre-ville : rue du Commerce, rue de l’Espérance, rue du Midi, rue de la Vallée (jusqu’à l’intersection avec la rue de la Paix), rue de la Paix, rue de la Croix (jusqu’au centre social), place de la République, place Jean-Moulin, place du Souvenir.
  • Au Légué : place de la Résistance, quais du port
  • A Saint-Laurent : Place Kennedy, digue des Bleuets
  • Esplanade et digue des Rosaires
  • Esplanade de Martin Plage
  • Pointe du Roselier

Dans tout le département des Côtes d’Armor, le port du masque,  est obligatoire pour toute personne de onze ans ou plus :

-sur les marchés

-sur les brocantes, ventes au déballage dès lors que le pass sanitaire ne peut être mis en œuvre

-dans les files d’attente

-aux abords extérieurs, dans un rayon de 50 mètres, des écoles, collèges et lycées et de tous les lieux d’accueils collectifs de mineurs aux heures d’entrée et de sortie des élèves

-aux abords, dans un rayon de 50 mètres, des gares routières, ferroviaires et embarcadères aux heures d’arrivée et de départ de transport en commun.

-Lors d’un rassemblement revendicatif, culturel, sportif ou festif organisé sur la voie publique, ou dans un lieu ouvert au public.

-dans les cours de récréation des écoles et établissements scolaires.

 

 

 

Le non-respect des obligations de port du masque est puni d’une amende de 135 euros.
Chacun est invité lors de ses déplacements à prendre connaissance de l’obligation signalée par des panneaux sur la voie publique.

Dérogation pour les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation.