Schéma des liaisons douces : une enquête auprès des Plérinais

Afin d’encourager les alternatives à la voiture, la Ville prépare un schéma communal des liaisons douces destiné notamment à faciliter la pratique du vélo et de la marche à pied par des aménagements urbains adaptés et sûrs. Une démarche qui associe les Plérinais. Une enquête pour connaître leurs habitudes de déplacement, leurs difficultés et leurs attentes, vient d’être lancée. Elle se terminera le 31 décembre 2021.

Pour répondre au questionnaire en ligne, cliquer ici.

 

Dans un environnement urbain conçu pour la voiture, la Ville souhaite que les piétons et les cyclistes trouvent aussi leur place.

« Il nous faut aller plus loin en développant les mobilités douces sur l’ensemble du territoire de la commune et plus seulement dans les secteurs identifiés comme dangereux » explique Pascal Laporte, adjoint à l’environnement. « Cette démarche rejoint la demande de nombreux Plérinais qui s’exprime notamment au sein du comité consultatif de la transition écologique. »

« La priorité sera donnée aux principaux pôles générateurs de déplacements quotidiens, établissements scolaires, établissements médico-sociaux, commerces, services… L’objectif est est aussi d’améliorer les liaisons entre les quartiers de la Ville. »

 

Etendre et sécuriser le réseau cyclable et piéton

Pour cela, la municipalité entend améliorer les aménagements existants, que ce soit les pistes cyclables, les cheminements piétons ou les voies vertes, en veillant à prendre à compte les conditions d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

« Il faudra également prévoir là où cela est possible, d’adapter la voirie pour encourager le partage de la route » indique Pascal Laporte.

« Et puis, de nouveaux aménagements de voirie seront à réaliser, notamment pour étendre le réseau d’itinéraires cyclables et piétons et créer un maillage cohérent sur l’ensemble du territoire communal. Il faudra également réfléchir aux équipements, en particulier les stationnements pour les vélos. »

Le chantier s’annonce important.

Avant de se lancer dans la programmation des travaux nécessaires, la Ville va se doter d’un schéma communal des liaisons douces.

« Ce plan de référence nous donnera une vision précise des besoins. Il permettra aussi de définir les actions à mener, d’élaborer un calendrier des travaux, et d’évaluer les budgets à mobiliser dans le cadre d’un plan pluri-annuel d’investissement. »

 

Une  enquête sur les mobilités jusqu’au 31 décembre 2021

Afin d’élaborer le schéma communal des liaisons douces, la Ville va s’appuyer sur les compétences du service « déplacement et aménagement de l’espace public » de Saint-Brieuc Armor Agglomération.

Celui-ci a été chargé d’une mission d’étude devant être menée sur la période d’octobre 2021 à juin 2022.

Pour assurer le suivi de l’étude, un groupe travail, associant des membres de la société civile issus du comité consultatif de la transition écologique et de la commission communale pour l’accessibilité, ainsi qu’un comité de pilotage réunissant des élus et les services de la Ville, ont été mis en place.

« Dans la mesure où la question des déplacements doux nous concernent tous, notre quotidien, notre cadre de vie, mais aussi notre avenir, nous souhaitons que ce schéma directeur soit élaboré avec la participation des Plérinais.»

Des usagers qui sont invités à répondre à un questionnaire destiné à connaître leurs modes de déplacements habituels, les difficultés qu’ils rencontrent ainsi que leurs souhaits en termes d’aménagements piétons et cyclables.

Des contributions qui viendront enrichir le futur schéma communal des liaisons douces.

Pour répondre au questionnaire en ligne, cliquer ici.

 


« Le baromètre des villes cyclables » – Enquête nationale jusqu’au 30 novembre

Nous vous invitons à participer aussi à cette enquête qui permet d’apporter une lisibilité sur la pratique du vélo à Plérin au niveau national.

https://barometre.parlons-velo.fr/