Les Plérinais fidèles à la mémoire des déportés

 

Dimanche 25 avril, des Plérinaises et Plérinais de toutes générations se sont retrouvés en fin de matinée au monument aux morts pour célébrer la mémoire des victimes et héros de la déportation durant la seconde guerre mondiale.

Une cérémonie à laquelle ont assisté des élus entourés des représentants des associations patriotiques, des porte-drapeaux, mais aussi des représentants de la police nationale et de la police municipale ainsi que des écoliers du conseil municipal des enfants, en particulier Loris Guinot et Iliana Lecomte, qui ont lu le message de Geneviève Darrieussecq la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Armées.

De son côté, le maire Ronan Kerdraon a donné lecture des paroles de la chanson de Jean Ferrat « Nuit et Brouillard » dont voici un extrait : « Ils étaient vingt et cent. Ils étaient des milliers. Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés. Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants. Ils étaient des milliers. Ils étaient vingt et cent. Ils se croyaient des hommes, n’étaient plus que des nombres. Depuis longtemps, leurs dés avaient été jetés. Dès que la main retombe, il ne reste qu’une ombre. Ils ne devaient jamais plus revoir un été.»

A la fin de la cérémonie, le maire a souhaité qu’une minute de silence soit observée en hommage à tous les fonctionnaires de police assassinés.