Cérémonie du 8-mai : « l’Europe à nouveau face à la barbarie »

Des écoliers et collégiens plérinais étaient présents à la cérémonie du 8-mai. Parmi eux, Lizig Busnel et Zoé Le Breton, des élèves du collège Léquier, ainsi que Gislain Rio et Mila Demoy, deux jeunes élus du Conseil municipal des enfants, qui ont lu le message de la ministre déléguée aux anciens combattants.

Elus, représentants des autorités civiles et militaires, anciens combattants, écoliers, collégiens … une assistance nombreuse s’est réunie dimanche au monument aux morts pour célébrer le souvenir du 8 mai 1945, marquant la victoire des forces alliées sur l’Allemagne nazie.

L’occasion, a souligné le maire Ronan Kerdraon dans son allocution, de rendre hommage aux millions de morts de la seconde guerre mondiale. Plus de 52 millions de victimes militaires et civiles, parmi lesquelles plusieurs millions d’hommes, de femmes et d’enfants, exterminés dans les camps de concentration. Une effroyable tragédie provoquée par la folie meurtrière et la barbarie nazie.

Une barbarie qui a poussé nombre d’hommes et de femmes à se soulever, à résister, à combattre. « Nous devons leur témoigner notre reconnaissance. Eux qui ont sacrifié leur vie au nom de la liberté, pour notre liberté » a rappelé le maire.

« C’est un devoir vis-à-vis de notre passé mais aussi au regard du présent » a-t-il ajouté en évoquant l’invasion russe en Ukraine. Et de formuler le vœu que l’Europe unie s’oppose à ce qui rappelle « l’horreur d’un génocide. »