Allégeons nos poubelles – Des enquêteurs de l’agglo à la rencontre des habitants

En 2024 sera mise en place la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères incitative (TEOMi) calculée sur les quantités de déchets collectés auprès de chaque ménage. Pour expliquer ce changement, des enquêteurs de Saint-Brieuc Armor Agglomération, vont à la rencontre des habitants à leur domicile. L’occasion de les inciter à alléger leurs poubelles. A Plérin, la tournée d’information a débuté le 11 avril

 

 

Les coûts liés à la collecte et au traitement des déchets vont inévitablement augmenter. Notamment parce que l’Etat prévoit d’augmenter progressivement la taxe nationale sur les activités polluantes.

Dans ce contexte, le conseil de Saint-Brieuc Armor Agglomération a décidé d’uniformiser le financement du service par la mise en place dès 2024 de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères. Un mode de facturation incitative, basé sur les quantités de déchets collectés auprès de chacun des 80.000 foyers des 32 communes de l’agglomération.

Des rencontres à domicile

Pour expliquer ce changement aux usagers, l’agglomération a recruté 36 agents qui vont aller à la rencontre de tous les habitants à leur domicile.

Ces enquêteurs seront reconnaissables à leur veste orange fluo où figure le logo de Saint-Brieuc Armor Agglomération et seront munis d’une carte professionnelle.

Quelques jours avant leur passage, un courrier sera déposé dans les boîtes à lettres.

Lors de leur visite, les enquêteurs de l’agglo rempliront un questionnaire permettant de connaître les habitudes du foyer et ses besoins en matière de collecte de façon si nécessaire à ajuster le dimensionnement des bacs à la taille du ménage. Ils remettront également un document d’information sur la nouvelle Taxe d’enlèvement des ordures ménagères, ainsi qu’un mémo du tri accompagné d’un guide pratique pour réduire ses déchets.

Une puce électronique sur les bacs à ordures

La visite sera également l’occasion de poser une puce électronique sur les bacs domestiques. Lors de la collecte, le camion-benne scannera la puce et comptabilisera le nombre de levées, mais uniquement pour les bacs marrons destinés aux ordures ménagères. A terme, le montant de la facture sera plus ou moins élevé en fonction du nombre de levées. A noter que les bacs jaunes ne seront pas pris en compte dans la future tarification incitative.

Un mode de facturation qui impliquera de nouvelles habitudes. Un encouragement à trier d’avantage et à consommer autrement.

Malgré les efforts déjà réalisés, 30% de la poubelle marron pourrait encore être valorisés.

 

En téléchargement :