agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Une chaucidou rue François-Jégou

Voie d’accès privilégiée au centre-ville, la rue des Sports rebaptisée récemment rue François-Jégou, a changé d’allure à l’issue d’un chantier représentant au total un budget de plus de 166.000 €.
Dans cette rue, classée en zone 30, l’aménagement d’une chaussée à voie centrale banalisée, appelée aussi chaucidou – une première à Plérin – vise à sécuriser les déplacements à vélo tout en incitant les automobilistes à lever le pied.

La rue des Sports s’appelle désormais rue François-Jégou, du nom d’un résistant et déporté plérinais disparu en 2011.

Un changement de nom accompagné d’un changement d’allure.
A l’issue d’un mois et demi de travaux, la rue s’est complètement transformée.

Les réseaux électriques, téléphoniques et d’éclairage public ont d’abord disparu du paysage grâce à l’intervention d’Enedis, du SDE et d’Orange. La Ville a consacré un peu plus de 18.000 € à ces travaux réalisés en 2018.

Le chantier d’aménagement de la voirie a alors pu être lancé.
La société Colas Centre Ouest a mené à bien les travaux qui ont coûté à la Ville un peu plus de 166.000 €.

L’ensemble de la rue a été refaite, avec une priorité : rendre les déplacements plus faciles et surtout plus sûrs, non seulement pour les piétons mais également pour les cyclistes.

Bien entendu, il s’agissait également d’améliorer le cadre de vie et la tranquillité des habitants du quartier.

Pour cela, les trottoirs ont été élargis et adaptés aux normes d’accessibilité. Tout comme les passages protégés.

L’accès aux propriétés riveraines se fait plus facilement.

Les places de stationnement sont bien réparties et surtout mieux repérées.
Des îlots sont là pour les identifier. Ils seront prochainement végétalisés et fleuris.

L’allure de cette rue qui représente une voie d’accès privilégiée au centre-ville méritait d’être soignée.

Parallèlement, tout a été fait pour améliorer la sécurité de tous.

JPEG - 144.9 ko
Le maire Ronan Kerdraon entouré d’André Clément, du syndicat départemental d’énergie, de Nicolas Kouznetzoff, directeur des services techniques municipaux, de Jean Le Contellec, conseiller municipal délégué à la sécurité et de Vincent Fortuné, conducteur de travaux à la société Colas.

Une chaussée partagée

Voilà pourquoi, une chaussée à voie centrale banalisée a été réalisée.
Cet aménagement, qui constitue une première à Plérin, se compose d’une voie principale de largeur réduite encadrée par deux pistes cyclables accessibles également aux piétons.

La chaussée centrale étant étroite, elle ne permet pas à deux véhicules de s’y croiser. S’il n’y a pas de vélo, on peut se rabattre sur la piste cyclable.

Sinon, c’est le cycliste empruntant la bande cyclable qui est prioritaire.

Dans tous les cas, cela devrait inciter les voitures à ralentir, d’autant qu’un deuxième plateau surélevé a été réalisé à hauteur de la rue des Tilleuls.

Réduire la vitesse. C’est le but du nouvel aménagement baptisé communément Chaucidou.

Une chaussée pour circulation douce qui va dans le sens d’un meilleur partage de la route entre voitures, deux-roues et piétons.

De plus en plus de communes l’adoptent. En Bretagne, c’est le cas de Quimper, Lorient, Nantes ou Lannion, mais aussi Fréhel, Plouézec ou encore Trégueux et Ploufragan.

Plérin l’inaugure avec le souci d’apaiser l’usage de la route, dans un secteur classé en zone 30.