agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Un arbre vandalisé rue de la Croix

Un des jeunes arbres ornant la rue de la Croix, à proximité de la médiathèque du Cap, a été vandalisé.
Le tronc de ce gingko biloba présente de profondes entailles. Tout semble indiquer qu’elles ont été provoquées par des coups de hachette.

Les jardiniers de la Ville ont constaté les dégâts ce jeudi 30 août.

Une plainte a été déposée à la police.

« L’estimation du préjudice est en cours de chiffrage. Elle prendra en compte en plus de la perte de la valeur d’agrément de l’arbre, les éventuels nouveaux travaux et aménagements à effectuer. En cas d’identification du ou des responsables, la ville de Plérin se retournera vers eux pour le paiement de ce préjudice » indique Pascal Laporte, adjoint à l’environnement qui se désole que l’on puisse s’en prendre à un patrimoine naturel dont profite toute la collectivité.

Il se dit consterné par la répétition de tels actes.

5 arbres empoisonnés rue Goélette Maria

C’est en effet la troisième fois que des arbres sont vandalisés rue de la Croix. L’hiver dernier, l’un des gingko biloba vandalisés, avait même été abattu.

Plus récemment, cinq arbres ont été empoisonnés rue Goélette-Maria, dans une prairie communale située au-dessus de la chapelle de Bon Repos. Les troncs des trois chênes et des deux frênes présentaient des trous à leur base.

Selon les jardiniers de la Ville, les jours de ces arbres vieux de plus de 50 ans sont comptés. Des branches séchées et des feuilles jaunies font en effet craindre le pire.

La perte de ces 5 arbres représente pour la collectivité un préjudice évalué à plus de 13.000 €.