agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Péris en mer : un émouvant hommage au Roselier

Samedi matin 6 juillet, de nombreuses personnes se sont retrouvées à la pointe du Roselier pour rendre un hommage solennel aux disparus et péris en mer.

En présence du préfet, de la conseillère départementale du canton, Monique Le Vée, du directeur départemental adjoint de la DDTM, du maire, Ronan Kerdraon, entourés des porte-drapeaux des anciens combattants… Raphaël Le Hégarat, président de l’association des marins pêcheurs du Légué, a rappelé l’importance de cette cérémonie organisée depuis 2009 à Plérin.

Une ville à l’identité maritime forte. Une communauté régulièrement éprouvée par des drames en mer.

Au cours de l’année écoulée, un marin-pêcheur plérinais, Julien Pâturel, a perdu la vie dans l’exercice de son métier. Il faisait partie des deux victimes du naufrage de l’Ophélie dans la nuit du 3 au 4 décembre 2018.

« Tous ces disparus restent présents dans nos mémoires » a souligné le maire Ronan Kerdraon, dans son allocution, en égrenant le nom de tous les marins péris en mer dont le souvenir reste gravé dans la pierre de la stèle édifiée à la pointe du Roselier. Face au large.

Auparavant, le maire avait tenu à ce qu’un hommage soit également rendu à 3 Plérinaises : Marie-France Beauvir et Maïté Constantini, qui ont perdu la vie, noyées, lors d’une baignade la semaine dernière à Martin Plage ; mais aussi Annick Guyomard disparue récemment, dont le talent d’accordéoniste venait éclairer la cérémonie du souvenir des péris en mer.
Son ami, Freddie Breizirland a chanté « l’âme des marins ». Familles et amis ont jeté des gerbes de fleurs à la mer.

En baie, une vingtaine de chalutiers et de gréements traditionnels sont venus les saluer.