agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Le centre-ville s’est refait une beauté

Voirie restaurée. Mobilier urbain remplacé. Signalisation harmonisée. Stationnements repensés. Éclairage public renouvelé. Réseaux effacés. Le centre-ville s’est refait une beauté. L’aboutissement de 15 mois d’un chantier pour lequel la Ville a investi plus d’un million d’euros.

Le bourg reste un endroit familier pour les Plérinais. 
Le centre-ville a pourtant changé d’allure. Une nécessité. Les derniers aménagements d’importance remontaient à plus d’une quinzaine d’années.

L’aboutissement de près d’un an et demi de travaux.

Un chantier, engagé fin février 2018, qui est presque passé inaperçu. Une discrétion assumée et voulue par la municipalité.
« C’était impératif. Le programme que nous avions établi prévoyait que les interventions se fassent rue par rue, en privilégiant les lundis et les mercredis de la semaine, ainsi que les vacances, de manière à limiter la gêne pour l’activité des commerces, la desserte des établissements scolaires et le fonctionnement des lignes de bus » rappelle le maire Ronan Kerdraon.

JPEG - 28.9 ko
Image de la rue du Commerce

Pas facile. Dans 11 rues et places du centre-ville, toutes les traversées piétonnes, ont dû être refaites. Au fil du temps les pavés qui les garnissaient s’étaient affaissés.
« Cela devenait dangereux pour les piétons et les deux-roues. »
Les pavages ont laissé la place à un revêtement capable de résister à l’importance du trafic.

Dans la foulée, la rue du Commerce a été refaite avec un enrobé de chaussée spécial, le « Scintiflex », garni de fines particules de verre concassé aux reflets scintillants. Un revêtement destiné à mettre en valeur le bâti.

Les services techniques de la Ville sont ensuite intervenus pour refaire les marquages au sol.

JPEG - 21.8 ko
Image du nouvel éclairage public dans le centre-ville

Le système d’éclairage public, datant pour la plupart des années 90, a par ailleurs été renouvelé rue du Commerce, rue de l’Espérance, rue de la Paix, place de la République.
Une opération confiée au Syndicat départemental d’énergie.
Les nouveaux lampadaires à leds (34 au total) sont non seulement plus efficaces mais aussi plus économes en énergie.

En parallèle, les agents des espaces verts de la ville sont intervenus place Jean Moulin pour planter un chêne cerris et quatre prunus à fleurs blanches et aménager des jardins de trottoirs garnis de graminées à la floraison abondante.
Ces plantations sont venues remplacer les marronniers qu’il a fallu couper car leurs racines endommageaient la chaussée.


Un mobilier urbain harmonisé

Les travaux de renouvellement du mobilier urbain viennent de s’achever.
Les agents des services techniques de la ville sont intervenus successivement place Jean-Moulin, place du Souvenir, place Yves Léon (ex parking de la Roselière) ainsi que rue Louis Le Faucheur (ex rue de l’Avenir), rue du Commerce, place de la République et rue de l’Espérance.

L’ensemble des bancs, potelets, barrières, corbeilles de voirie, mâts de pavoisement, bornes escamotables, supports de vélos, cendriers, panneaux indicateurs ont été remplacés et harmonisés pour mieux s’intégrer dans le paysage urbain.

Des bornes électriques supplémentaires ont été installées rue du Commerce, place du Souvenir et place de la République pour faciliter l’installation des commerçants non sédentaires sur le marché dominical.

JPEG - 27.7 ko
Chaucidou, rue François Jégou

En parallèle, la rue François Jégou (ex rue des Sports), a changé d’allure.
Les réseaux électriques, téléphoniques et d’éclairage public ont d’abord disparu du paysage.
L’ensemble de la rue a ensuite été refaite avec notamment l’aménagement d’une chaussée à voie centrale banalisée, appelée aussi Chaucidou - pour CHAU(ssée) à CI(rculation) DOU(ce) - destinée à sécuriser les déplacements à vélo tout en incitant les automobilistes à lever le pied.

Prochainement, les bacs de tri des déchets de la place Balavenne vont être remplacés par des conteneurs enterrés.


Plus d’1 million de budget

Au total, la Ville a consacré 1,195 million d’euros à ces travaux, pour lesquels des subventions ont été obtenus du Département à hauteur de 385 326 €.


Vers l’aménagement de la rue Fleurie

Au second semestre 2019, la Ville a prévu de faire appel au Syndicat départemental d’énergie pour réaliser l’effacement des réseaux dans la rue Fleurie, avant d’engager un réaménagement complet de la voirie.