agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

La Ville fournit 50.000 masques aux personnels soignants

Face à l’accélération de la pandémie de coronavirus, les professionnels de santé réclament d’urgence des équipements de protection supplémentaires. Car la pénurie de masques guette.

« Nous avons le devoir de venir en aide et protéger toutes celles et ceux qui donnent beaucoup pour prendre soin des plus fragiles d’entre nous » indique Ronan Kerdraon, le maire.

En début de semaine, il a donné des instructions pour que la réserve de masques disponibles à la mairie soit répertoriée précisément.

Ainsi près de 50.000 masques anti-virus ont pu être fournis à l’hôpital Le Foll, mais aussi aux médecins et infirmiers libéraux exerçant à Plérin, au personnel de la Fraternité des malades et du centre héliomarin ainsi qu’au service des aides à domicile du Centre intercommunal d’action sociale.

20.000 autres masques ont aussi été distribués aux agents communaux travaillant à l’Ehpad des Ajoncs d’or ainsi qu’au personnel municipal assurant le service minimum d’intervention. Qu’il s’agisse des animateurs assurant le service d’accueil périscolaire des enfants du personnel soignant, des agents de la restauration municipale, de la police municipale ou encore des services techniques…

Ces dispositifs de protection sont issus du stock constitué par la Ville lors de l’épidémie de grippe H1N1.

« C’est sûr, leur date de péremption est dépassée » reconnaît le maire. « Mais c’est tout de même mieux que rien. La guerre sanitaire a été décrétée. Malheureusement ceux qui sont en première ligne se retrouvent sans arme. »