agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

La Ville Crohen : un square au nom de Georget Gallon

Peintre et sculpteur reconnu, Georget Gallon était très apprécié pour ses grandes qualités humaines et sa bonté, mais aussi pour son investissement dans la vie locale, notamment dans son quartier de la Ville Crohen où un square porte désormais son nom.

JPEG - 144.3 ko
Plus de 150 personnes ont assisté à l’hommage rendu à Georget Gallon dont un square porte désormais son nom dans le quartier de la Ville Crohen.

A la Ville Crohen, le square des Bergeronnettes porte désormais le nom de square Georget Gallon.

Une manière de rendre hommage à une personnalité attachante et respectée qui a beaucoup œuvré dans la vie de son quartier, de sa commune et au-delà.

Samedi 11 mai, des dizaines de personnes, des proches, des amis, des voisins, des élus étaient réunis pour saluer la mémoire de Georget Gallon, décédé en novembre dernier à l’âge de 80 ans des « suites d’une cruelle maladie ».

« La grande famille des artistes perd un talent. L’un de ses meilleurs » a réagi alors l’un de ses nombreux amis.

Artiste autodidacte, l’ancien ouvrier tisserand d’Armentières (59) devenu Breton de cœur s’était fait un nom dans le monde de la peinture et de la sculpture.
Ses expositions en Bretagne, à Paris, en Allemagne, en Belgique… lui avaient valu de nombreux prix.

Investi dans la vie artistique briochine, il faisait partie des fondateurs de la biennale des Peintres et sculpteurs de Bretagne. Mais n’hésitait pas à exposer ses œuvres lors des Journées du Patrimoine.

Créateur prolifique, l’artiste qui portait sur l’humanité un regard bienveillant, aimait enseigner son art. A ses voisins. Aux enfants aussi avec qui en 2010 il avait réalisé une fresque sur un poste EDF, dans son quartier de la Ville Crohen où tout le monde le connaissait et l’appréciait.

Le peintre affectionnait les couleurs chaudes des paysages du Maroc, du Sénégal ou d’Amérique latine où il avait voyagé.

Loin de l’Algérie et de la guerre qu’il avait vécue comme parachutiste au 18ème RCP. « Un souvenir douloureux » qui lui avait valu la Médaille militaire, rappellent ses camarades de la Fnaca.

JPEG - 137.9 ko
Une délégation de parachutistes anciens combattants d’Algérie étaient présents au dévoilement de la plaque baptisant le square Georget Gallon en compagnie du maire Ronan Kerdraon, et de la famille de l’artiste disparu l’an dernier.

Actif au sein du comité de jumelage, Georget Gallon soutenait également l’association Les enfants du soleil.

« Il s’était investi pour la collectivité et cherchait toujours à savoir ce qu’il pouvait faire pour elle » rappelle le maire Ronan Kerdraon qui a souhaité, avec l’accord de sa compagne et des habitants de la Ville Crohen, que le square des Bergeronnettes soit rebaptisé square Georget-Gallon.

« Le soleil qui brillait dans son cœur brillera désormais sur la Ville Crohen » a indiqué Patrice Guinot, le président de l’association de quartier, lors de la cérémonie officielle organisée samedi matin.

Un rassemblement rempli de chaleur et d’émotion ponctué par la musique de Brassens évoquant « Les Copains d’abord ».