agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

La Pointe du Roselier, site naturel à préserver

La commune de Plérin et le conservatoire du littoral travaillent conjointement depuis plusieurs années à la restauration, l’aménagement et la protection de la Pointe du Roselier. De nouveaux travaux vont débuter cet automne.


JPEG - 24.8 ko
image de la visite du préfet au Roselier

Le réaménagement de la Pointe du Roselier est un dossier sur lequel la ville de Plérin et le conservatoire du littoral travaillent depuis 2011.

La ville a ainsi réalisé en 2017 et 2018 l’effacement de l’ensemble des réseaux pour un montant de 195 000 €.
Le conservatoire a acheté presque 50 hectares de terre pour préserver le site.

Aujourd’hui, la circulation des voitures, l’emplacement du stationnement, les chemins piétonniers et la signalétique existante ne permettent pas de profiter pleinement de ce lieu.

C’est pourquoi Ronan Kerdraon, maire de Plérin, et le conservatoire du littoral ont réuni l’ensemble des partenaires de ce réaménagement, le 22 juillet, pour faire un point in situ sur les travaux qui devraient commencer cet automne.

JPEG - 24.7 ko
image de la visite du préfet au Roselier

Yves Le Breton, préfet des Côtes d’Armor, Alain Cadec, président du Conseil départemental, les représentants de la DDTM, du pays de Saint-Brieuc, de Saint-Brieuc Armor Agglomération les ont rejoints sur ce site riche en patrimoine.

L’emplacement de stationnement actuel sera supprimé et laissera place à la nature.
Les chemins piétons seront sécurisés, mieux signalés.
Pas de mobilier urbain mais des bancs en pierre.
Le patrimoine sera mis davantage en valeur : le monument des péris en mer, l’éperon barré, le four à boulets, la table d’orientation, la guérite de douanier.

En résumé, faire de cette pointe, au point de vue exceptionnel, un grand site naturel.