agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Inondations du 5 novembre

Le maire de Plérin demande la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.


Le maire de Plérin Ronan Kerdraon vient d’adresser au préfet une demande officielle en vue d’une reconnaissance de la commune en état de catastrophe naturelle.

JPEG - 55.7 ko
À la suite des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région le 5 novembre, la rue des Sapins d’or à Saint-Laurent s’est retrouvée sous 60 cm d’eau.


Lors des fortes pluies qui se sont abattues sur la région mardi 5 novembre, plusieurs quartiers de la commune ont subi des inondations provoquées par des ruissellements et des coulées de boues d’intensité anormale.

Des habitations ont été touchées par la montée des eaux.
Des dégâts sont à déplorer dans des caves, des sous-sols mais aussi des rez-de-chaussée.
A Saint-Laurent, le centre héliomarin a également été inondé.

La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle doit permettre une meilleure indemnisation pour les victimes des inondations.
Il faut pour cela qu’un arrêté interministériel soit pris.

Dès sa publication au Journal officiel, les victimes disposent de 10 jours maximum pour déclarer le sinistre à leur assureur.

La déclaration de sinistre est à adresser à l’assureur par lettre recommandée, de préférence avec accusé de réception.

L’indemnisation des dommages doit intervenir au bout de trois mois.



Pour plus d’informations : Mairie de Plérin – Service assurances – 02 96 79 82 03