agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Expression politique

Régulièrement, les membres du Conseil Municipal de Plérin votent des vœux ou motions pour réagir à l’actualité, manifester un point de vue partagé par l’assemblée et peser dans le débat. Majorité et opposition disposent, également, dans le bulletin d’informations municipales d’un même espace pour s’exprimer sur la vie locale.

Forum politique (mai 2018)

Publié dans le magazine municipal "Plérin sur Mer", le forum politique l’est également sur cette page.
Les textes qui suivent reproduisent intégralement les pages du magazine de la Ville ouvertes aux groupes formés au sein du Conseil municipal.
Ils n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.


Les élus de l’opposition

Une dangereuse dégradation
des comptes de la commune depuis trois ans

Investissement

L’Espace Roger Ollivier a été réalisé sur ces dernières années et nous pouvons donc en apprécier un premier bilan financier.
La Majorité municipale avait annoncé un projet à 6 Millions d’€uros alors que nous annoncions pour notre part un projet qui atteindrait plutôt 8 Millions.
En Conseil municipal du mois d’Avril dernier nous avons voté une synthèse de la dépense réalisée :
- 7,9 Millions d’€uros + 400 000 €uros de voirie rue du stade soit au total 8 300 000 €uros.
- 38 % de dépassement du Budget, quelle Maîtrise de la Dépense Publique …


Fonctionnement

Un Budget 2018 inquiétant :
- Une Masse salariale stabilisée mais qui vient après une augmentation de 1 Million de dépense en deux années.
- Une prévision d’augmentation des charges à caractère général de 7,14 % en 2018.
- Une annonce de baisse de Dotations extérieures de 400 000 €uros, inscrite au Budget depuis trois mais qui n’arrive jamais. Quel intérêt ?


Évolution du Résultat de Fonctionnement de l’exercice

Selon le Budget 2018, nous devrions emprunter pour Rembourser l’annuité de notre Dette

La Collectivité a, historiquement, un équilibre de sa section de fonctionnement qui dégage un Résultat de l’ordre de 3 millions d’€uros. La moitié permettant de rembourser la Capital de la Dette, l’autre moitié de faire de l’autofinancement.
- Le Résultat 2015 fut de 3.170 millions,
- Le Résultat 2016 fut de 2.718 millions,
- Le Résultat 2017 fut de 1.955 millions,
- Le Résultat 2018 serait de 0.984 millions,

Le Remboursement de Capital de la Dette étant au Budget de 1.6 million d’Euros, si le budget est réalisé, nous serons contraints d’emprunter 616 000 €uros pour rembourser l’annuité de notre dette.

Cette situation financière serait une première à Plérin depuis bien longtemps !!!

Agir ensemble pour Plérin


Les communes : quel avenir…

Tous les six ans, chaque commune élit un Conseil Municipal aussi représentatif que possible de sa population sur la base de projets présentés par différents groupes de sensibilité. Il en en résulte un Conseil Municipal composé d’élus majoritaires et d’une minorité quasi écartée de la gestion municipale en raison des règles de scrutin instituées par le code électoral. Cette minorité municipale participe aux commissions et au Conseil Municipal qui adopte des délibérations, certes imposées par les textes, mais dont on mesure le caractère accessoire. En réalité, les élus majoritaires, sous l’égide du Maire, se réservent la partie congrue de la gestion municipale.

Pourtant, il ne saurait être question de faire grief à cette majorité de se satisfaire de cette situation. La minorité actuelle, revenue à meilleure fortune, ne se poserait d’ailleurs aucune question sur sa manière d’agir.

Mais le danger pour nos communes n’est pas là. Progressivement, elles perdent leurs prérogatives au profit des intercommunalités de sorte qu’à terme, leur existence, à laquelle les français sont tout particulièrement attachés, pourrait être menacée.
En contradiction avec l’image que l’on se fait de la décentralisation, la tendance aux regroupements deviendrait alors très forte.

Peut-on, en effet, imaginer un seul instant qu’un Maire, soucieux de bonne gestion, puisse se satisfaire de régler la semaine les seules affaires générales (Etatcivil), célébrer les mariages le Samedi et présider les commémorations le dimanche et les jours fériés.

Une Alternative pour Plérin



Les élus de la majorité

Un budget sincère
et respectant nos engagements de 2014

En mars 2014, nous nous engagions :

- à continuer à assurer la transparence et la sincérité du budget pendant toute la durée du mandat
- à ne pas augmenter les taux d’imposition communaux jusqu’en 2020
- à élaborer un nouveau Plan Pluriannuel d’Investissements afin de mieux répartir nos dépenses et maîtriser l’endettement
- à maintenir un service public de qualité.


4 ans après qu’en est-il de ces engagements ?

- Nos budgets sont toujours élaborés dans la sincérité et la transparence. Certains nous reprochent de minimiser nos recettes afin de dramatiser la situation financière. Notre gestion relève tout simplement d’une gestion élémentaire, en bon père de famille. Rappelons également que les comptes de gestion ont toujours été validés par la Direction Générale des Finances Publiques.
- La promesse de ne pas augmenter les taux d’imposition a été tenue et sera respectée jusqu’en 2020.
- Nos dépenses ont été maitrisées comme le montre l’élaboration du budget 2018 qui présente une baisse de dépenses générales de 0,65 % et une baisse des dépenses de personnel de 1,61% contrairement aux affirmations de certains.
- L’endettement a été maîtrisé cette année. Nous allons diminuer le volume de la dette de 700 000 € soit une baisse de près de 5%.


Malgré nos contraintes, la situation financière de la commune reste saine. Conformément à nos engagements, nous garantissons toujours un service public de qualité à nos Plérinais et nous continuons à investir sur notre territoire.

La rigueur n’interdit pas l’ambition.

Pour Plérin, continuons ensemble !


Voir aussi

Cliquez ici pour retrouver les expressions des différents groupes politiques parues dans les éditions précédentes du magazine municipal.


Motion de soutien aux agriculteurs et à leurs familles (Conseil municipal du 22 février 2016)

La situation économique et sociale des agriculteurs bretons s’est encore dégradée ces derniers mois, mettant en danger la pérennité de leurs exploitations.

Conscients de l’importance capitale de l’économie agricole et agroalimentaire sur le territoire, nous témoignons notre solidarité et notre soutien aux agriculteurs et à leurs familles face aux difficultés actuelles.
La commune de Plérin a recours aux produits locaux, favorise les circuits courts dans la restauration collective et s’est déjà engagée dans une démarche facilitant l’accès des entreprises locales aux marchés publics de la restauration collective dans le respect de la réglementation, via l’adhésion à la plateforme Agrilocal 22. Tous les efforts en ce sens seront poursuivis.

La Bretagne est une région qui ne peut se passer des agriculteurs. Les emplois directs et indirects générés par l’agriculture sont une ressource capitale pour toutes et tous, bien au-delà des seuls métiers liés au secteur agricole.

Ensemble, les élus s’engagent à défendre les propositions concrètes qui entraineront une meilleure rémunération des producteurs. Chacun est invité à soutenir les démarches constructives proposées par les responsables professionnels agricoles et les élus en charge des questions agricoles, en Bretagne, en France et en Europe.

Toutefois les actions engagées ces dernières semaines se sont soldées par des dégâts conséquents sur des biens publics, notamment sur les routes nationales et départementales. Nous ne pouvons que déplorer ces méthodes et encourager la poursuite du mouvement par la concertation et des actions pacifiques.

Le conseil municipal, sur l’exposé de Monsieur Ronan KERDRAON, Maire, décide à l’unanimité d’ approuver la motion de soutien aux agriculteurs et à leurs familles, ainsi qu’à l’ensemble de la filière agricole et d’encourager tous les acteurs de la filière à poursuivre la concertation et toute autre forme d’expression pacifique et constructive qui pourra permettre d’aboutir à une meilleure rémunération des producteurs.


Motion de soutien à l’action de l’AMF pour alerter solennellement les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’Etat.

Le 22 septembre 2014, le Conseil municipal, sur l’exposé de Monsieur Ronan Kerdraon, Maire, décide à l’unanimité de soutenir les demandes de l’Association des maires de France, à savoir :

  • le réexamen du plan de réduction des dotations de l’Etat,
  • l’arrêt immédiat des transferts de charges et des mesures normatives, sources d’inflation de la dépense,
  • la réunion urgente d’une instance nationale de dialogue et de négociation pour remettre à plat les politiques publiques nationales et européennes impactant les budgets des collectivités locales.




Contact

Secrétariat de la Direction générale des services
Hôtel de Ville
Rue de l’Espérance
CS 30310
22193 PLERIN CEDEX

Localiser

Tél. 02 96 79 82 03 (du lundi au vendredi de 8h45 à 12h et de 13h30 à 17h30)

Envoyer un courriel