agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Cérémonie du 8-Mai : « la paix reste un combat »

La cérémonie commémorative du 8 mai 1945, mercredi, a réuni devant le monument aux morts plusieurs dizaines de personnes parmi lesquelles des élus municipaux, les représentants des autorités civiles et militaires, nombre d’anciens combattants et leurs familles, mais aussi des écoliers du conseil municipal des enfants ainsi que des collégiens de Jules-Léquier.

Plusieurs écoliers et collégiens ont pris tour à tour la parole pour donner lecture du message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat aux anciens combattants.

« Il y aujourd’hui 74 ans, l’Allemagne nazie capitulait après cinq années d’un terrible, douloureux et cruel conflit. (…) Cette victoire refermait la page sans doute la plus noire de l’histoire de l’Europe. (…) Une victoire payée de dizaines de millions de morts et de centaines de millions de blessés, physiquement et moralement » a rappelé le maire Ronan Kerdraon. « Le 8 mai 1945 a marqué la victoire de la Démocratie, de la Liberté en Europe. »

Une Europe qui « en s’unissant, nous a assuré 74 ans de paix. »
Pourtant rien n’est acquis, estime le maire car « notre monde est toujours aussi fragile, avec ici là des guerres, des massacres, des dictatures, des libertés bafouées, des droits de l’Homme niés, des appels récurrents aux meurtres et aux assassinats, des intégrismes aux accents violents et aux menaces permanentes. »

C’est pourquoi « la paix reste un combat à mener sans cesse. Nous le devons à tous ceux qui sont morts entre 1940 et 1945, aux derniers survivants, mais aussi et surtout à nos enfants. »