agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

525 invités au repas des aînés

Organisé pour la troisième année consécutive à l’Espace Roger-Ollivier, le repas des aînés de la commune a réuni 525 invités dimanche. L’occasion pour le maire d’évoquer la prochaine ouverture de cabinets médicaux à Saint-Laurent, l’étude en cours sur la création d’un centre municipal de santé, ou encore les projets de construction d’un nouvel Ehpad et d’une résidence seniors au centre-ville.

JPEG - 130.8 ko
Comme de coutume, le maire a salué les invités présents au traditionnel repas des aînés.

« La bonne humeur qui se lit sur vos visages montre votre envie de profiter pleinement du moment présent » a souligné le maire Ronan Kerdraon, lors de son mot de bienvenue au cours duquel il en a profité pour saluer la doyenne de l’assemblée, Mme Isabelle Maggi, 95 ans.
Il a également eu une pensée pour toutes celles et tous ceux qui nous ont quittés, en particulier son prédécesseur Yves Le Faucheur, ainsi que Maïté Constantini et Marie-France Beauvir, disparues tragiquement cet été.
Au cours de son intervention, le maire a mis l’accent sur quelques projets municipaux « visant à améliorer le quotidien de toutes et de tous. »

Remédier au manque de médecins généralistes

Pour remédier à la pénurie de médecins généralistes dans la commune, le maire a rappelé que la Ville vient de lancer la construction d’un cabinet médical estimé à 450.000 € aux Corsaires. « L’établissement, destiné à accueillir en location, quatre praticiens, ouvrira dès le printemps 2020. »

Par ailleurs « nous venons d’engager une étude de faisabilité en vue d’ouvrir dans les meilleurs délais un centre municipal de santé employant des médecins qui seraient salariés par la commune. »

En parallèle, « une réflexion est en cours, en lien avec les professionnels de santé plérinais, pour élaborer d’ici à la fin de l’année, un projet de santé permettant d’identifier les besoins de la commune que ce soit en médecine générale, pharmacie, soins infirmiers, kinésithérapie, mais aussi d’autres spécialités telles que la dermatologie, l’ophtalmologie ou encore la gynécologie. »

La construction d’un nouvel Ehpad

Le maire a également parlé d’un autre projet en cours d’élaboration : la construction d’un nouvel Ehpad au centre-ville.
Un investissement de plus de 11 millions d’euros devant « mieux répondre aux besoins d’une population d’aînés de plus en plus dépendants dont certains souffrent de troubles dégénératifs ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. »

Le lancement des travaux est prévu en 2020 et le nouvel Ehpad entrera en service en 2023.

Le maire a aussi évoqué la mise en vente par la Ville de l’ancienne cité de l’entreprise en indiquant que « deux porteurs de projets se sont manifestés pour l’acquérir afin de construire une résidence séniors adaptée aux besoins de celles et ceux qui souhaitent rester le plus longtemps possible autonomes. »

Il a précisé que le choix du porteur de projet sera fait d’ici la fin de l’année.