agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Une visite virtuelle de la salle polyvalente (01/10/15)

La salle polyvalente deviendra une réalité début 2017. Le futur espace Roger-Ollivier a été dévoilé en avant-première jeudi 1er octobre aux associations plérinaises lors d’une promenade virtuelle en vidéo 3D.

« C’est l’un des principaux chantiers du mandat municipal » a indiqué le maire Ronan Kerdraon en ouvrant la soirée de présentation de la future salle polyvalente. « Ce projet a été conçu pour répondre à vos besoins et à vos souhaits » a-t-il insisté en s’adressant aux quelques soixante-dix représentants d’associations réunis au Cap.

Un public curieux de découvrir à quoi ressemblera l’espace Roger-Ollivier. Chacun a pu s’en faire une idée plus précise grâce à une projection vidéo en trois dimensions. Une promenade virtuelle à la découverte du site, rue du Stade, mais également à l’intérieur du bâtiment.

Une visite guidée proposée par l’architecte du projet, le Morlaisien Julien Mostini, entouré de toute son équipe (acousticien, scénographe, ingénieur fluides, paysagiste).

JPEG - 94.3 ko
70 représentants d’associations ont assisté à la réunion jeudi 1er octobre au Cap.

2400 m2 de bâtiment

La balade débute par une vue aérienne de la rue du Stade où l’équipement est en chantier depuis le 7 septembre. Un bâtiment de 2.400 m2 construit sur un terrain d’un peu plus de deux hectares, face au stade Marcel Gouédard et aux tennis.

Il est isolé du voisinage grâce à un talus de trois mètres de hauteur largement arboré, servant d’écran sonore et visuel.

Depuis le parking (450 places), éloigné des habitations riveraines, des allées piétonnes environnées de verdure conduisent au parvis (600 m2) donnant accès à l’aile principale du bâtiment dont la façade vitrée laisse deviner l’espace intérieur.

Des salles d’activités

Nous voici dans le hall d’entrée (200 m2). Sur la gauche, deux sas mènent à la salle d’activités (75 m2) ainsi qu’aux deux salles annexes (50 m2) également accessibles depuis l’extérieur.

Sur la droite, une banque d’accueil-bar-billetterie ainsi qu’un espace détente. La salle principale se découvre depuis ce rez-de-chaussée ou en empruntant le grand escalier menant à la mezzanine.

Le balcon offre une vue panoramique sur un espace de 658 m2 où trône une scène de bonne taille.

Une grande salle modulable

La grande salle est entièrement modulable. Un judicieux système de cloison coulissante et de gradins mobiles (450 places assises), permet de la diviser et de la configurer aussi bien pour un banquet réunissant jusqu’à 600 convives, qu’un spectacle de fin d’année, une soirée dansante, une assemblée…. Une attention toute particulière a été apportée à l’isolation phonique de façon à ce que plusieurs manifestations puissent avoir lieu en même temps.

« Un équipement dédié aux associations »

JPEG - 91.4 ko
Echange détendu entre le maire et l’équipe de l’architecte Julien Mostini.

« Cette future salle polyvalente sera avant tout destinée aux associations et aux écoles plérinaises qui pourront en particulier y organiser des manifestations ponctuelles et des moments de convivialité, tels que des réunions, animations, repas, galas … » souligne le maire.

« Nous ferons en sorte qu’un maximum d’associations puissent bénéficier de l’équipement » ajoute Suzanne Le Tiec, adjointe à la vie associative et à la culture, qui prévoit dans un premier temps d’établir des critères de priorité d’attribution précis, ainsi qu’une grille de tarifs. « En 2016, nous organiserons des concertations individuelles avec les futurs utilisateurs pour définir le planning d’occupation et le règlement intérieur. A l’automne, les conventions d’utilisations seront signées. »

D’ici là, la pose de la première pierre aura lieu le 7 novembre à 10 h.

La salle polyvalente, baptisée Espace Roger-Ollivier, du nom d’un ancien maire, ouvrira ses portes au cours du premier trimestre 2017.

Près de 5,9 millions d’euros

C’est le montant total hors taxe de l’opération qui comprend l’achat du terrain (548 000 €), le bâtiment et ses équipements ainsi que le parking (4 655 000 €) et les frais d’études et de maîtrise d’œuvre (663 000 €). Le financement est assuré par la Ville qui a obtenu une subvention du Département (221 000 €).