agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Sécurité routière : dix de conduite

La sécurité routière passe aussi par l’éducation des plus jeunes. À Plérin, les élèves de CM2 sont à bonne école. L’ensemble d’entre eux, 180 enfants au total, issus des six écoles élémentaires de la ville, terminent actuellement un cycle d’initiation à la prévention routière animé par un agent de la police municipale et un agent de la police nationale.

JPEG - 179.8 ko
Les écoliers de CM2 de Port Horel ont enfourché leur bicyclette pour une séance de prévention routière sur la piste des Corsaires à Saint-Laurent.

« L’objectif est que les enfants acquièrent de bonnes habitudes qui leur serviront plus tard » explique Maud Andrieux, agent de la police municipale et Richard Le Carré, agent de la police nationale..

Un binôme chargé d’enseigner la prévention routière aux écoliers plérinais de CM2.

Une formation conduite en deux étapes. La première a lieu en classe. « Nos interventions en janvier et février ont servi à familiariser les écoliers avec les principes de base du code de la route. »

Après la théorie, les écoliers passent à l’étape pratique en enfourchant leur vélo sur la piste d’éducation routière de l’Espace des Corsaires à Saint-Laurent.

Ce lundi, c’était le tour des élèves de Port Horel, accompagnés par leur enseignant Olivier Ruaux, qui ont reçu la visite de Christine Daniel, adjointe à la sécurité, et de Delphine Mesgouez, adjointe à l’enfance-jeunesse, venues les encourager.

JPEG - 191.7 ko
Richard Le Carré, agent de la police nationale, qui intervient avec Maud Andrieux, de la police municipale, explique aux écoliers l’exercice de maniabilité.

La séance de la matinée, s’est partagée entre des tests de connaissance à l’écrit, et plusieurs circuits à faire à vélo. « Nous commençons par un atelier de maniabilité permettant aux enfants de se sentir à l’aise sur leur bicyclette. Ces exercices sont également destinés à mesurer leur niveau de maîtrise. » Dans la foulée, les écoliers suivent un parcours reproduisant des conditions réelles de circulation.

Respect de la signalisation, des règles de priorité, positionnement sur la chaussée, changements de direction…. Les moniteurs ont l’œil à tout. « La plupart des enfants respectent bien les panneaux et les marquages au sol. Les erreurs proviennent le plus souvent d’une inattention en fin de parcours. »

A l’issue de la session d’initiation, tous les écoliers sont évalués. « La plupart obtiennent une note nettement supérieure à la moyenne ».

D’autant que les 5 meilleurs seront sélectionnés pour la finale du challenge départemental de la prévention routière le 14 juin à Loudéac.

Une épreuve qui motive nos jeunes conducteurs.