agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Rue du Stade : les travaux ont démarré

Au programme, le réaménagement complet de la rue pour en faire une entrée de ville aussi agréable à vivre que sûre pour les déplacements.

« L’objectif est de sécuriser la desserte des divers équipements publics et privés du secteur, notamment la halle de tennis, le stade de football, le funérarium, le foyer de jeunes travailleurs et la future salle polyvalente » explique le maire Ronan Kerdraon.

Les travaux ont commencé. Depuis début septembre, l’entreprise Colas est à pied d’œuvre sur les parkings jouxtant la halle de tennis et le stade Marcel Gouédard.

Le stationnement n’y est donc plus possible.

« Nous invitons les usagers des équipements sportifs à stationner sur le parking situé le long de la rue de la Prunelle toute proche. »

JPEG - 137 ko
Pendant les travaux, le parking du stade et de la halle de tennis est neutralisé. Les usagers des équipements sportifs sont invités à stationner rue de la Prunelle.

L’aménagement de la rue du Stade doit améliorer les déplacements et plus particulièrement celui des piétons, des cyclistes et des cavaliers par le biais d’une voie verte.

Pour une meilleure desserte des différents équipements publics, un giratoire va être créé, avec, de part et d’autre des plateaux surélevés. Ceci afin de ralentir les véhicules et surtout de faciliter la traversée des cheminements doux.

La voie verte, aboutissant à la rue de la Prunelle, va être prolongée jusqu’aux tennis. Elle sera protégée de la circulation automobile par des bordures hautes et végétalisées.

Tout comme les cheminements qui seront réalisés depuis le giratoire Mozart jusqu’à la rue des Perrières.

De quoi assurer une continuité piétonne aux personnes souhaitant aller vers le Foyer des jeunes travailleurs, le pôle funéraire, les établissements publics ou encore le collège Saint-Pierre.

Bien entendu, l’ensemble du projet prend en compte l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite (cheminement à plat, signalétique adaptée, stationnements réservés, éclairages…).

Les divers aménagements paysagers conféreront à la rue les caractéristiques urbaines d’une entrée de ville.

Au printemps prochain la rue du Stade aura changé d’allure.

La rue des Perrières aussi. Le revêtement de la chaussée va y être renouvelé.

Pour cette opération, la Ville a inscrit une enveloppe de 350.000 €. à son budget 2016, sur un montant global de 700.000 €.