agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Monoxyde de carbone : attention, danger

Incolore et inodore, le monoxyde de carbone est un gaz redoutable, responsable de nombreuses intoxications domestiques. Près de 3.200 chaque année. Le respirer peut être mortel ou laisser de graves séquelles.

La présence du monoxyde de carbone résulte d’une combustion incomplète de bois, fuel, gaz naturel, butane, propane, pétrole, charbon.

L’utilisation d’appareils à combustion mal entretenus ou utilisés dans de mauvaises conditions présente un risque d’intoxication. Le danger est d’autant plus élevé dans un local mal ventilé.


Pour éviter ces accidents, respectez les recommandations suivantes :

  • avant l’hiver, faites impérativement entretenir vos appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié, la réglementation l’oblige ;
  • faites ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié, la réglementation l’oblige ;
  • ne vous chauffez jamais avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, cuisinières, etc.) ;
  • n’utilisez sous aucun prétexte un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : ils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments ;
  • n’utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;
  • aérez quotidiennement votre habitation et n’obstruez jamais les grilles de ventilation, même par temps froid.


Les symptômes de l’intoxication

L’intoxication au monoxyde de carbone se manifeste par des maux de tête, des nausées, une confusion mentale, de la fatigue.

En cas de soupçon d’intoxication, aérez immédiatement les locaux, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez les locaux et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112.