agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Cérémonie du 19 mars : un message de paix et de réconciliation

La cérémonie commémorative du 19 mars 1962 organisée samedi au monument aux morts a réuni plus d’une centaine de personnes en particulier des élus, nombre d’anciens combattants d’Algérie et leurs familles, mais aussi des écoliers du conseil municipal des enfants parmi lesquels Théo et Nino qui ont lu le message du Secrétaire d’Etat aux anciens combattants.

Le 19 mars 1962, le cessez-le-feu proclamé en Algérie annonçait la fin de huit ans de conflit. Une guerre qui durant des décennies n’osa pas dire son nom, malgré le nombre de victimes. 152.000 dans les rangs du FLN. 25.000 militaires français tués et près de 500.000 morts algériens, civils et combattants.
« Cette commémoration marque la reconnaissance par la République des souffrances endurées en son nom » avance le maire Ronan Kerdraon. Il estime que tout juste 55 ans après, « notre passé commun doit être assumé, avec ses zones d’ombre et de lumière. »
Le maire veut voir dans les célébrations du 19 mars, « un symbole de réconciliation entre deux nations ».

« Une date porteuse de paix » selon Joseph Got, le président départemental de la Fnaca. Un message de tolérance qu’il convient de transmettre aux jeunes générations.

A l’issue de la cérémonie, deux anciens combattants ont reçu des décorations récompensant leurs états de service durant la guerre d’Algérie.

JPEG - 158.1 ko
Jean Dumoulin et Jean-Pierre Hamon, entourés du maire Ronan Kerdraon, et du président départemental de la Fnaca, Joseph Got.

Jean Dumoulin, a été décoré de la médaille du Titre de Reconnaissance de la Nation « Afrique du Nord » et de la médaille commémorative Algérie. Appelé en juillet 1959 au camp d’Auvours, il a été affecté en décembre 1959 au 538ème Régiment du Train à Sétif, dans le sud oranais.

Jean-Pierre Hamon, a lui aussi été décoré de la médaille du Titre de Reconnaissance de la Nation « Afrique du Nord » et de la médaille commémorative Algérie. Appelé en janvier 1961 à Montpellier, il a servi, à compter de novembre 1961, dans le 23ème Régiment d’Infanterie dans la région de Constantine.