agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

11 logements sociaux inaugurés au centre-ville

Les 11 logements sociaux de la toute nouvelle résidence Cœur de Ville ont été inaugurés ce mercredi 24 janvier rue de la Croix. Tout en saluant la qualité de ce programme immobilier auquel la Ville a participé financièrement, le maire Ronan Kerdraon, a critiqué la baisse des aides à la pierre décidées par le gouvernement. Une mesure « injuste » risquant de pénaliser durablement l’habitat social. Un secteur porteur d’emplois locaux et de vitalité pour les communes comme Plérin.

JPEG - 87.7 ko
Yves-Jean Le Coqû, président de Côtes d’Armor Habitat, Ronan Kerdraon, maire et Christelle Riou, directrice de Côtes d’Armor Habitat en compagnie d’une locataire de la résidence Coeur de Ville.

La résidence Cœur de Ville est désormais terminée rue de la Croix. Elle se compose de deux immeubles de trois étages abritant au total 38 logements. Aux 27 appartements en accession privée, s’ajoutent 11 appartements locatifs sociaux ; des logements avec parking couvert (2 T2, 5 T3 et 4 T4) de 52 à 76 m2, accessibles moyennant des loyers modérés (entre 323 € et 377 €).

Les 11 familles qui y sont installées bénéficient du confort d’un habitat répondant aux nouvelles normes de performance énergétique et acoustique. Elles profitent par ailleurs de toutes les commodités du centre-ville (commerces, services, équipements publics, transports en commun etc.).

« Un plus pour l’économie locale et l’emploi »

Pour réaliser ces logements, l’office public d’HLM Côtes d’Armor Habitat s’est associé à la société de promotion immobilière Pierreval. Son investissement représente 1,293 million d’euros d’investissement auquel la Ville a participé à hauteur de 55.000 €.

« C’est de l’argent investi pour notre territoire, notre commune et ses habitants » se félicite le maire Ronan Kerdraon en rappelant qu’une telle construction apporte de "l’activité économique donc des emplois, en particulier dans le secteur du BTP. " Selon les estimations de Côtes d’Armor Habitat, la résidence Cœur de Ville a permis de créer ou de maintenir 25 emplois directs.

Par ailleurs, souligne le maire, l’arrivée de nouvelles familles à Plérin profite au commerce, aux services publics (écoles, équipements sportifs, culturels..), et au final à la vitalité de notre commune.

C’est la raison pour laquelle, il critique sévèrement la décision du gouvernement de réduire les aides financières attribuées aux bailleurs sociaux comme Côtes d’Armor Habitat.

Selon lui, la baisse des aides publiques à la pierre va entraver les constructions de nouveaux logements sociaux alors que les besoins sont considérables.

« En décembre 2017, nous avons recensé 286 ménages en attente de logement social sur Plérin » indique Yves-Jean Le Coqû, le président de Côtes d’Armor qui reconnaît s’interroger sur l’avenir.
« Alors que nous étions jusqu’à présent sur un rythme de 250 nouveaux livrés chaque année dans le département, notre prochaine programmation ne devrait pas dépasser les 100 logements. »